Histoire du sarouel

Le sarouel est ce pantalon bouffant que l’on retrouve aujourd’hui à travers le monde. Si au départ il connaît un succès quelque peu frileux, il a depuis ces dernières années investi la garde-robe de publics aussi divers que variés. De la Perse aux défilés des fashion week, zoom sur le saroual et son parcours atypique.

Les origines du sarouel

Le saroual ou sarouel désigne un pantalon qui a la particularité d’avoir un entrejambe large et bas, descendant jusqu’aux genoux. Ce vêtement nous vient de Perse et a traversé bien des époques.

De la route de la soie au Sahara

Le sarouel est un vêtement d’origine persane qui  s’est exporté vers d’autres contrées à l’époque de la route de la soie. Carrefour des échanges de marchandises, de cultures, de richesses, cette route souvent comparée à la route de l’ambre, est le point de rencontre de marchands de tous horizons. Ces derniers qui adoptent le pantalon bouffant, vont être à l’origine de la diffusion du sarouel de part les va-et-vient qu’ils effectuent entre leur pays d’origine et l’Asie. C’est ainsi que le pantalon persan gagne les régions du Sahara et particulièrement les habitants d’Afrique du Nord, mais pas seulement. En effet, le sarouel traversera le Caucase et arrivera même en Turquie, où il fera partie des siècles durant du costume traditionnel ottoman.

Source : https://desert-maroc.com/les-touaregs/

 

Un pantalon bouffant et unisexe

Les hommes des régions chaudes affectionnent le sarouel pour son confort. Large, en coton, frais, léger et absorbant l’humidité, il est le vêtement le plus adapté aux climats arides. Mais si au départ le port du saroual est réservé aux hommes, il sera très vite adopté par les femmes.

 

Le sarouel au féminin

Le port du pantalon en Europe par les femmes ne devient monnaie courante que durant le XXème siècle. Il est bien plus précoce en Perse, où les femmes l’arboraient depuis quelques siècles déjà. Pour qu’il soit adapté à ces dernières et qu’ils répondent aux normes religieuses de l’époque, le sarouel est pensé avec grâce et soin. 

Source : Wikipédia


Sa coupe large sera féminisée, redessinée et raffinée,  avec des matières plus élégantes, plus nobles. Velours, satin, soie, broderies et perles, le pantalon pour femme transpire de classe et de finesse.

Source : Pinterest

Le sarouel dans les costumes traditionnels maghrébins

On retrouve le sarouel dans beaucoup de costumes traditionnels maghrébins, qu'ils soient féminins ou masculins. Ces habits portés lors de mariages ou de cérémonies culturelles, en Algérie et en Tunisie surtout, sont composés d’un pantalon bouffant, d’un gilet et d’une veste en velours. Les pièces de ces costumes sont très souvent brodées au fil doré. Et les coupes pour femme sont plus affinées et les broderies sont plus chargées.

Source : https://www.elkhadra.com/fr/


Rois, reines, guerriers, guerrières, hommes et femmes en général, furent séduits par le sarouel. D’ailleurs, ils continuent toujours de l’être.  Un succès qui s’étendra bien au-delà des pays des mille et nuits. Il faudra attendre les années folles pour voir ce pantalon unisexe débarquer en France. L'histoire du sarouel en Occident c'est ici.

Commentaires (2)

Publiés par samia le 2016-05-30 12:07:27
je suis algerienne je suis née les années 50 et je me rappelle en avoir porté un a mon mariage avec la veste brodé et bien travailler au fil d'or j'ai meme un agrandissement ancadre que je garde chez moi en souvenir je trouve toujour que c'est une tenue qui a beaucoup de grace j'espere qu'on ne perdera pas cette coutume qui est de porter ce pantalon bravo
Publiés par slimou le 2016-06-04 17:42:48
c est un habit très prisé par les gens de ma région. son port dévoile la maturité masculine. même de nos jours , les jeunes générations ignorent cet habit de luxe.

Nouveau commentaire